Contrat de professionnalisation : de nouveaux aménagements


Le contrat de professionnalisation alterne période de travail en entreprise et enseignement théorique ce qui facilite l’insertion ou la réinsertion professionnelle.

Depuis le 1er janvier 2019, la durée maximale du contrat de professionnalisation est passée de 24 à 36 mois pour :
  • Les jeunes de 16 à 25 ans qui n’ont pas validé un 2ndcycle de l’enseignement secondaire et qui n’ont pas obtenu de diplôme de l’enseignement technologique ou professionnel
  • Pour les demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an
  • Pour les bénéficiaires de minima sociaux
  • Pour les personnes qui ont bénéficié d’un contrat unique d’insertion.

 

Nouveau en 2019 : Une expérimentation d’une durée de 3 ans (du 01/01/2019 au 31/12/2021) permet de proposer un contrat de professionnalisation ni certifiant ni qualifiant afin de permettre une meilleure insertion professionnelle des bénéficiaires de ces contrats. La souplesse de ce contrat doit permettre aux personnes éloignées de l’emploi de disposer d’une formation sur mesure, plus adaptée à leurs besoins. Elle permettra aux entreprises de pouvoir embaucher d’emblée un salarié, qui sera formé au plus près des besoins réels du terrain.